le cuir est notre univers

La peau tannée à ses origines

Avant de devenir la matière que nous connaissons à ce jour, le cuir a été utilisé par nos ancêtres très lointains. Loin d’en faire des sacs ou des portefeuilles, les premiers hominidés utilisaient la peau des bêtes qu’ils chassaient pour leurs propriétés. Peu à peu, le traitement du cuir s’améliora jusqu’à en devenir une véritable marchandise. Faisons un tour d’horizon de l’histoire du cuir et de l’origine du cuir.

L’origine du cuir

Nous avons tous en tête les images des premiers hommes avec des peaux sur les épaules. Eh bien c’est vrai. Les premiers hommes utilisaient n’importe qu’elle peau animale comme protection contre le froid. Puis, avec le temps et les connaissances, la peau est devenue cuir.

Exemple de différents cuirs traités

Exemple de différents cuirs traités

Une protection contre le froid

Les chercheurs estiment que les premières peaux traitées datent de l’an -17’000 avant J.C.. À cette époque, les hominidés utilisaient du silex et des coquillages pour traiter leurs peaux.

Bien que rustique, ce traitement leur permettait de se protéger du froid. Les fourrures étaient particulièrement appréciées et permettaient de passer les hivers les plus froids. Ce n’est que plus tard que l’on retrouva des traces d’outils plus perfectionnés.

Distinction et ornement

Le cuir étaient également une marque de puissance. Les plus grands chefs portaient les cuirs le plus rares. Ainsi, il n’était pas rare de laisser les distinctions des animaux apparaitre sur les peaux (les crocs, les pattes, la gueule, etc.).

De cette manière, les hommes s’appropriaient les forces et les particularités de l’animal. Les peaux les plus belles représentaient des offrandes ou des présents (aux chefs ou aux dieux).

Le cuir comme marchandise

C’est bien plus tard, avec le perfectionnement du traitement des peaux, que le cuir devint une véritable marchandise. Très prisé par les romains, il constituait une armure redoutable et un vêtement agréable.

C’est à cette époque de naquirent les premiers tanneurs, véritables artisans d’une autre époque. Depuis, le tannage n’a cessé de progresser jusqu’à devenir ce qu’il est aujourd’hui.

Continuer la lecture