le cuir est notre univers

Assouplir les peaux animales grâce au confitage

La rivière est la première étape de la fabrication du cuir. Elle permet le traitement de la peau brute pour la préparer au tannage. Si vous lisez cette page, vous connaissez déjà le principe des précédents stades de la rivière. Nous venons de terminer le déchaulage et il faut maintenant procéder au confitage. Ce sont en fait deux processus liés.

Comment et pourquoi procède-t-on au confitage ?

Une fois que la peau est débarrassée de ses ions basiques issus des étapes précédentes, il est nécessaire de l’assouplir. Pour ce faire, on utilise des substances capables de digérer certaines fibres du futur cuir. On utilise des mélanges particuliers que l’on ajoute dans la même cuve que celle servant au déchaulage.

Pancréas utilisé dans le confitage

Schéma du pancréas qui contient des enzymes utiles au confitage.

Digérer les fibres de la peau

Le but de cette étape de confitage est de rendre la peau la plus souple et la plus douce possible avant le tannage. Pour ce faire, il est indispensable de briser les fibres rigides qui composent la peau. Pour cela, on utilise des enzymes. Les enzymes sont des molécules qui catalysent des réactions. Certaines ont même une activité propre. C’est par exemple le cas de la trypsine utilisée pour briser les fibres de la peau.

Les produits utilisés

Pour obtenir une peau parfaite, on doit utiliser des produits de qualité. Aujourd’hui, la plupart des substances utilisées sont synthétiques. Cependant, il faut noter que certaines tanneries artisanale procèdent encore avec des moyens utilisés il y a plusieurs années.

  • Les excréments : sont encore utilisés de manière artisanale. Les excréments possèdent des acides qui ont la capacité d’assouplir la peau. On utilise des fientes de pigeons ou tout simplement des excréments de chiens dilués dans de l’eau tiède.
  • Le pancréas : il s’agit d’une glande implantée en dérivation du système digestif. Le pancréas sécrète les sucs gastriques qui digèrent les aliments passant par le transit. Ce sont ces sucs qui sont utilisés pour le confitage. On broie puis filtre l’organe pour en tirer les enzymes d’intérêt.

 
Aujourd’hui, on utilise des enzymes de synthèse pour le confitage des peaux.

Déroulement du processus

Le confitage est une étape que l’on réalise immédiatement après le déchaulage. Il est cependant nécessaire de laver les peaux à l’eau claire entre les deux étapes. Ensuite, le confitage consiste à mélanger les peaux, de l’eau et les enzymes. On agite la cuve par rotation afin d’augmenter les contacts et d’accélérer le processus.
Le résultat est une peau souple et douce.

Les autres étapes