le cuir est notre univers

La confection d’un sac en cuir

Vous le savez, notre boutique en ligne propose une large sélection de sacs en cuir. Mais avant d’être un accessoire particulièrement utile, ces sacs sont des bouts de cuirs finis assemblés avec minutie.

La confection d’un sac demande de la patience et de nombreuses mains expertes. Ainsi, nous vous proposons de découvrir la fabrication des sacs en cuir étape par étape. Nous partirons de l’opération de patronage, jusqu’à l’emballage de la pièce terminée.

La coupe des premières pièces

Découpe des pièces de cuirLa première étape est la plus logique : il faut dessiner le modèle. Des sacs, il en existe différents types : des grands, des petits, des ronds, des carrés. Mais dans tous les cas, le schéma reste globalement le même. Seules les formes et les tailles des pièces changent.

Ainsi, le modéliste dessine le patron du sac en cuir à créer. Il se penche sur ses feuilles ou son ordinateur pour établir le nombre de pièces exactes à couper pour la confection. Il indique également des dimensions précises et dessine les zones à tailler puis à coudre entre elles. En clair, le travail du modéliste est capital, car il régule toute la chaîne de fabrication.

Une fois le patron terminé et validé, une liste des matériaux à utiliser est établie. Celle-ci permet au magasinier de préparer tout ce qui est nécessaire au bon déroulement des étapes qui suivent. Parmi ces matériaux, on trouve notamment le cuir. La peau doit être sélectionnée avec tact. Chaque pièce doit être identique pour créer le sac le plus uniforme possible.

Enfin, le patron passe entre les mains du coupeur. Il est l’artisan désigné à la coupe des pièces du sac. Il lui revient la lourde tâche de découper les pièces du patron dans le cuir. C’est un travail qui peut être fait grâce à une presse (manuelle ou automatique) ou à la main.

La préparation des pièces

Une fois que l’artisan-coupeur a terminé son labeur, il obtient des pièces dépariées du sac en cours de confection. Celles-ci sont alors teintées d’une couleur uniforme. La coloration sert à cacher les parties coupées et à uniformiser les pièces pour la suite de la fabrication.

D’autre part, on refend les pièces qui en ont besoin. L’étape de refente vise à uniformiser l’épaisseur des pièces à l’aide d’une machine spécialisée. Si cela est nécessaire, on tranche le cuir dans son épaisseur afin d’obtenir plusieurs pièces de couches égales.

L’étape de parage vient terminer la préparation des pièces découpées. Le but est de tailler le bord des pièces de cuir selon le patron. Ces bords seront mis en contact lors de l’assemblage et pourront être cousus plus facilement par la suite.

L’assemblage du sac en cuir

Les pièces du sac sont maintenant prêtes. Les artisans du cuir peuvent désormais commencer le montage du sac. La première étape est le positionnement des pièces entre elles avec l’aide d’une colle. Cette opération est délicate, car les pièces doivent être positionnées exactement comme l’indique le patron. Chaque surplus doit être retiré à la main pour éviter les débordements disgracieux.

Alêne pour travail du cuir

Des alênes pour percer le cuir.

Le sac ainsi assemblé est cousu. Il est possible de faire réaliser cette étape par une machine. Cependant, il est évident que le rendu sera moins intéressant qu’une couture à la main faite par un artisan. Les coutures à la main ne sont pas les plus aisées à effectuer. En effet, le cuir est dur et il est nécessaire d’effectuer des trous avec une alêne.

Des insertions utiles sont effectuées. Par insertions utiles nous parlons des fermetures à glissières et autres bandoulières. Ici, c’est une machine à coude qui est utilisée sous la direction attentive d’un artisan. Enfin, on appose des accessoires pour terminer le sac en cuir. C’est donc à ce moment précis que sont rajoutés les pressions, les décorations métalliques et autres ornements qui font l’esthétique du sac.

Le finissage et l’envoi

Une fois que toutes les étapes précédentes ont été réalisées, il ne reste plus qu’à peaufiner les détails et à emballer la pièce. Le finissage est l’opération qui termine la confection du sac en cuir. On traque alors les moindres irrégularités et autres petits défauts. On prépare alors l’accessoire pour l’envoi. Le préparateur y place du rembourrage pour créer du volume et emballe le tout dans du papier de soie.

Au final, la création d’un sac en cuir prend de nombreuses heures. Au final, nous obtenons des pièces d’exception qui ont une durée de vie quasiment illimitée. On trouve alors des styles différents que l’on préfère l’utile ou l’agréable.

Continuer la lecture