le cuir est notre univers

La fabrication des gants en cuir

Les gants sont les meilleurs amis de vos mains lors des périodes froides. On les transporte partout avec nous et, en plus de nous protéger, les gants en cuir font partie de la mode. Leur fabrication comporte de nombreuses étapes que nous allons vous expliquer sur cette page. Depuis la sélection de la peau jusqu’aux finitions dans l’étape du cuir fini, les gants passent par des processus plus ou moins complexes.

De la création au choix du cuir

La première étape est bien évidemment la confection du patron. Celui-ci est établi au format papier ou numérique. Le patron est le plan qui indique les pièces à découper dans le cuir sélectionné. L’aspect général du gant ne change bien sûr pas : il y a toujours cinq doigts. Cependant, en fonction de la commande, le design du gant peut varier.

Travail du cuir image

Avant de passer à la coupe des morceaux de cuir pour la confection des gants, on choisit la peau à utiliser. Il est nécessaire de trouver la bonne structure et le bon grain pour créer un gant fidèle à l’imagination du créateur. De plus, les peaux sont sélectionnées en fonction de leur taille et du nombre d’articles qu’il sera possible de tirer de cette pièce.

La coupe et les premières chutes

Une fois la peau choisie, il est nécessaire d’en découper des morceaux de la taille des futurs gants. Pour ce faire, on étire le cuir pour exploiter la pièce au maximum. On découpe un carré autour d’un patron en carton. Ce carré de cuir pourra alors accueillir les premières coupes pour la création des gants.

Maintenant que les carrés de peau sont découpés, nous pouvons couper les pièces utiles à la création de notre gant. Les artisans utilisent un emporte-pièce confectionné spécialement pour le gant à créer.  Le cuir est simplement positionné sur la machine de manière à ce que toute la surface soit exploitée. Le mécanisme fonctionne à partir d’une presse hydraulique qui coupe la peau. On obtient alors la coupe des doigts à plat ainsi qu’un trou pour le pouce. D’autres pièces indispensables à l’assemblage sont également découpées.

L’assemblage du gant en cuir

Avant de passer à l’étape d’assemblage, et en fonction de la commande, les gants sont brodés. C’est le moment où l’artisan décore la pièce de cuir et lui donne un look tendance. Il existe plusieurs styles de broderies appelées « filets ». C’est un travail de longue haleine qui donne tout le charme des gants en cuirs de mode.

Il est maintenant temps de passer au montage des gants. L’artisan va donc assembler les pièces de cuir découpées selon un patron précis pour former un gant comme nous le connaissons. Ainsi, la pièce principale avec ses quatre doigts est repliée. On utilise de fins morceaux de cuir pour fermer l’ensemble. Enfin, on coud le pouce dans l’emplacement laissé libre sur la pièce principale. Nous voilà avec un gant fermé.

Contrôle des coutures et dressage

Qui n’a jamais eu de gants en cuir dont les coutures sautaient après quelques jours d’utilisation ? Les gants créés « à la va-vite » n’ont probablement pas subi le baguettage. Il s’agit d’une opération de contrôle qui consiste à enfoncer un écarteur dans chacun des cinq doigts du gant. Le baguettage a pour but la vérification des coutures tant dans leur serrage que pour leur solidité.

Pour le moment, nous disposons d’une pièce de cuir qui ressemble vaguement à un gant. Les cinq doigts sont là, les coutures sont bien présentes, mais il manque du volume et de régularité. On utilise alors une pièce métallique chauffée que l’on insère dans le gant. Cette pièce est appelée « main chaude » et permet de donner une forme au cuir. Cette action est nommée dressage et est indispensable pour la commercialisation des gants en cuir.

Des gants de boxe en cuirFinitions et styles de gants

Pour terminer, on exécute l’appairage. Cette opération consiste à donner un numéro à chaque gant pour qu’ils puissent rester par paires. Inutile de vous dire qu’il serait impossible de vendre une paire de gants « main gauche » dans une boutique.
Une fois que les gants sont triés par paires, on effectue un dernier contrôle général de l’accessoire et on l’emballe soigneusement avant expédition.

Pour terminer, nous souhaitons vous rappeler que le gant en cuir n’est pas simplement un accessoire de mode. Grâce aux nombreuses propriétés des peaux traitées, il est possible de créer différentes pièces comme des gants de moto, des gants de travail ou même des gants de boxe !

La fabrication des gants par le CTC

Les étapes de la fabrication des gants par le CTC. À voir sur ctc.fr.

La fabrication des gants en cuir

Continuer la lecture