le cuir est notre univers

L’histoire du cuir : du XIXème à aujourd’hui (partie 3)

Du XIXème au début du XXème siècle

Knapp (chimiste allemand) découvre le tannage au chrome en 1850. Mais ce n’est qu’en 1883 qu’il sera vraiment utilisé. Cette découverte a servit de fondement au tannage au chrome. La mise au point industrielle du tannage au sulfate de chrome trivalent permet l’essor de cette industrie.

Les premiers extraits de tannants végétaux sont fabriqués industriellement en France dès 1870. Les machines facilitant ce travail apparaissent entre 1880 et 1890.

Au début du XXème siècle, l’industrie française du cuir est la troisième industrie d’importance après la métallurgie et le textile. En 1905, on compte près de 1500 tanneries (ce qui représente entre 25 et 30 000 emplois).

Entre 1910 et 1945, les progrès sont limités malgré les amélioration techniques et mécaniques. Le cycle de fabrication reste long (entre 6 et 18 mois) et les tanneurs doivent disposer d’un gros capital pour constituer un stock indispensable.

A partir de 1950 à aujourd’hui

Les procédés modernes associés à des machines, augmentent la productivité et la diversité des cuirs fabriqués. cuirs différentes couleursCela modifie totalement l’aspect traditionnel des entreprises. La majeure partie des entreprises intègrent le secteur industriel caractérisé par de gros volumes de production, des machines adaptées et des procédés de mieux en mieux maîtrisés.

Le développement de la chimie révèle de nouveaux procédés. Cela permet à l’industrie du cuir de développer les techniques de finissage. Elle peut suivre la mode et fournir des cuirs de plus en plus variés : naturels, cirés, métallisés, nacrés…
On commence à tanner de nouveaux types de peau : reptiles, oiseaux et poissons.

foulon

Foulon

Il faut signaler aussi le progrès considérable du matériel. L’ère industrielle révolutionne complètement cet artisanat. Le tannage qui était statique (dans des fosses), devient dynamique et plus rapide grâce aux foulons.

En quelques décennies, la prépondérance millénaire du tannage végétal diminue, remplacé par le tannage au chrome.
Les usages aussi évoluent. La tannerie française se spécialise dans la fabrication du cuir à dessus de chaussure (en plus des semelles). Puis, dans les années 1980, on fabrique des cuirs pour la maroquinerie, principalement haut de gamme.

 

Lire la première partie : Comment est découvert le cuir ?
« Le cuir au Moyen-Age et à la Renaissance » : voir la partie 2

Voici d’autres articles concernant tout particulièrement le cuir à Graulhet :
Et le Cuir à Graulhet dans tout ça ?
Le Cuir : La métamorphose de Graulhet
Le Cuir n’est pas encore majeur dans l’économie de Graulhet
La maroquinerie se développe à Graulhet
L’architecture industrielle du cuir de Graulhet

Marielle Guiraud

Laisser une réponse

*

captcha *