le cuir est notre univers

L’histoire du cuir : -10000 avant J-C (partie 1)

illustration préhistoire

Entre 10000 et 5000 ans avant J-C

​​​​​​​C’est à partir du néolithique que les scientifiques ont pu définir comment les Hommes utilisaient les dépouillent d’animaux.
A cette période, l’Homme constate qu’en laissant les peaux au pied de certains arbres (ou dans des endroits humides où sont accumulés bois, écorces et feuilles) les peaux se conservent mieux que les autres. Il en est déduit que le bois, l’écorce et certaines feuilles ont le pouvoir d’empêcher la putréfaction. C’est la découverte du tannage végétal.
Dans d’autres régions, les peaux enfouies dans des endroits sablonneux semblent mieux se conserver : c’est le tannage minéral au contact d’alunite (un sel d’aluminium).
L’Homme essaye de se servir de silex taillés pour travailler les peaux afin de confectionner des ceintures, des casques et des boucliers. Ce sont les premiers façonnages à la main.

A partir de -5000 ans avant J-C : la tannerie prend un essor rapide

première chaussure cuir

Cette chaussure découverte en Arménie, date de 4000 ans avant J-C.

En Egypte, l’utilisation des grattoirs et des couteaux est très répandue. Les tanneurs exploitent certaines écorces et des fruits tannants (comme les gousses d’acacias). Les premiers cuirs teints avec des teintures naturelles végétales font leur apparition.
A Pergame, apparaissent les premiers parchemins (des peaux séchées non tannées), dont on connait l’importance puisqu’ils vont servir de premiers supports à l’écriture.
Les Indiens d’Amérique sont probablement les premiers à savoir utiliser la graisse de certains animaux comme agents tannants. A partir de ce cuir très souple, ils fabriquent leurs fameux mocassins.
Les premiers Grecs utilisaient l’écorce d’acacia. Ils confectionnaient des visières de casques et recouvraient les boucliers de cuir.
Mais, les Grecs n’ont pu jamais égaler les tanneurs Romains. Ils préparaient mieux les peaux et obtenaient des cuirs d’excellente qualité. Les Romains sont les premiers à tanner à grande échelle, ils savaient déjà se servir de cuves rondes et d’autres instruments retrouvés lors de fouilles.

 

Lire la partie 2 : Moyen-Age et Renaissance
Passer directement à la partie 3 : du XIXème siècle à aujourd’hui

Marielle Guiraud

Laisser une réponse

*

captcha *