le cuir est notre univers

Les charentaises, des chaussons pour toujours se lever du bon pied !

Chausson historique, la charentaise revient au goût du jour pour garder vos pieds au chaud pendant l’hiver.
Outre ses qualités isolantes et son confort pour le pied, la charentaise est une pantoufle qui déborde d’histoires et de secrets.

Une histoire de confort

Les charentaises, tout d’abord utilisées par les paysans et ouvriers servaient à rendre plus confortable le port du sabot en bois.
Ces derniers étaient initialement garnis de paille pour protéger le pied, c’était un moyen peu cher et facile pour ce faire.  C’est au XVII siècle, sous le règne de Louis XIV que les excédents de feutre et de laine issus de la fabrication des uniformes militaires ont remplacé la paille dans les sabots, c’est alors la naissance de la charentaise qui sera finalement utilisé sans le sabot de bois.

En effet la noblesse, constatant le silence et la discrétion de ces chaussons aux pieds des domestiques, imposa leur usage.
La semelle de feutre avait pour effet de rendre enfin silencieux les allers et venues des valets.
C’est cette particularité qui leur a valu d’être baptisées les « silencieuses ».

Le silence est un bonheur qui ne vient jamais seul !
Ces « silencieuses » participaient au lustre des parquets bois des châteaux et maisons de maitre, quelle merveille ces parquets « Versailles » ou « bâtons rompus » brillants et patinés à la cire et au feutre.

Droite ! Gauche ! Droite ! Gauche !

Cédant à la modernité, les charentaises ont suivi la conception des chaussures avec un pied droit et un pied gauche.

Les premières vraies charentaises, celles intégralement en feutre n’avaient aucune distinction de la sorte.
Mais pourquoi cette absence d’un pied droit ou d’un pied gauche dans nos charentaises traditionnelles ?

La réponse à cette question est très simple, pour en faire durer l’usage, à l’époque tout comme aujourd’hui l’économie est de rigueur, alors lorsqu’un coté de la semelle est usé, on le change de pied pour en allonger la durée de vie.

Il existe également une autre raison : Il est très efficace et plus simple de fabriquer des chaussons identiques qui grâce à la magie du feutre et de la laine, épousent parfaitement vos pieds pour un confort optimal.

C’est pourquoi aujourd’hui, nous proposons les deux types de semelles sur notre site. Rappel important sur nos modèles de charentaises, il faut choisir une taille au-dessus de votre pointure habituelle.

En conclusion, que l’on se lève du pied droit ou du pied gauche, c’est toujours le bon pied pour enfiler sa Charentaise traditionnelle – made in France !

Avatar

Laisser une réponse

*

captcha *