le cuir est notre univers

Qu’est-ce que le tanin ?

Définition biochimique

Avant d’être un produit d’utilisation courante dans l’industrie du cuir et notamment pour le tannage du cuir, le tanin est une molécule biologique retrouvée chez les plantes.

Modèle moléculaire d'un tanin

Elle est synthétisée chez les végétaux supérieures (comme les arbres ou les plantes à fleurs) comme agent de protection chimique. Les propriétés biologiques du tanin en font ainsi une arme dévastatrice contre les parasites.

Définition biochimique du taninDu point de vue biochimique, le tanin est une biomolécule de taille variable (pouvant cependant être très grosse) et de constitution changeante en fonction de la plante dont il est extrait. On note cependant une constante chez toutes les sortes de tanins : sa fonction polyphénol. Fonctionnellement parlant, le tanin a la capacité de faire précipiter les protéines. En effet, en solution (dans un milieu liquide), le tanin se fixe autour de la protéine. Cela a pour effet de créer un solide (un précipité) au fond du contenant. Dans un milieu solide, le tanin a une fonction de protection. D’ailleurs, le tannage du cuir consiste en l’agglutination du tanin autour des molécules de collagène de la peau.

L’origine du tanin

La découverte du tanin prendrait son origine dans l’Antiquité. Les molécules étaient extraites de l’écorce du chêne par broyage grâce à un moulin particulier. La substance qui s’en écoulait était utilisée pour le tannage des peaux. Que ce soit pour la protection des soldats ou pour tenir chaud, le tannage était une étape essentielle et le tanin d’un intérêt stratégique à cette époque.

Des utilisations variées

Comme nous l’avons vu plus haut, les tanins sont produits par les plantes supérieures. On les retrouve donc dans certaines boissons comme dans le vin ou le jus de raisin. On leur attribue des propriétés anti-oxydantes particulièrement recherchées dans la lutte contre le vieillissement. Certains tanins pourraient même lutter contre les infections bactériennes et la diarrhée. L’utilisation la plus courante du tanin est évidemment dans le processus de création du cuir avec le tannage.

Les tanins et le tannage végétal

Nous ne parlerons pas ici du tannage des peaux. Pour en savoir plus, nous vous conseillons la lecture de notre dossier sur la fabrication du cuir.

Il existe de nombreux moyens de tanner une peau animale. On dénombre le tannage végétal et le tannage minéral ou chimique. Ces derniers sont nombreux. Nous pouvons citer le tannage au chrome qui est utilisé dans la fabrication du cuir. Le but est toujours le même : rendre imputrescibles les fibres de la peau.

Produit fini : porte chèque en cuirPour ce faire, il est indispensable de protéger ces fibres de manière biologique ou chimique. Les tanins ont cette capacité à s’agglomérer autour des fibres de collagène très présentes dans la peau. De fait, la matière est protégée et ne subit pas de dégradations dans le temps.

Le tanin utilisé en tannage végétal est extrait de diverses sources. Le plus souvent il s’agit d’écorces d’arbres comme le chêne ou le pin. Il faut cependant savoir que le bois et les feuilles de certains végétaux contiennent des tanins spéciaux. Le tout est de choisir la bonne source végétale en fonction du résultat escompté.

Aujourd’hui, on utilise plus volontiers les sels de chrome pour le tannage des peaux. Le cuir végétal se fait de plus en plus rare.